Paris-Roubaix_2012.jpg

Paris Roubaix 2012 : la course

 

La 106ème édition de Paris Roubaix aura lieu le 8 avril 2012
Comme d'habitude, le départ de la course sera donné de la Place du Palais à Compiègne. Et l'arrivée jugée au Vélodrome de Roubaix. Comme le Tour de France, la caravane publicitaire fait désormais partie du décors de la course. Elle s’élancera de Compiègne quelques heures avant les coureurs. 

Le parcours

Pas de nouveauté prévue cette année sur Paris-Roubaix. La tracé sera identique à celui de l'an dernier. 
CARTE_2012.gif
Comme souvent, la presse s'est fait écho d'une "éventuelle" absence de la mythique Trouée d'Arenberg. En effet, ASO, l'organisateur de la course, avait annoncé que la tranchée était infranchissable en cas d'intempérie, les pavés étant recouverts par la boue. Ce n'est pas la première fois qu'ASO menace ainsi de retirer du parcours le secteur d'Arenberg. C'est sans doute une façon de mettre la pression sur les autorités locales, afin qu'elle fasse le nécessaire avant la course. 
On se souvient que l'an dernier, déjà, l'organisateur avait déjà menacé de supprimer Arenberg du parcours. Et en 2005, la Trouée avait effectivement été retirée de Paris-Roubaix. 
Finalement, la trouée a été nettoyée. Pas d'inquiétude donc (sauf pour les coureurs, qui redoutent à juste titre ce difficile passage), Arenberg sera au programme. 

Sauf qu'à peine rassuré sur le nettoyage d'Arenberg, une autre nouvelle était venue menacer le tracé de la course : un arrêté préfectoral semblait mettre en péril le tracé actuel du Paris-Roubaix. En effet, à Haulchin, le site des Entrepôts pétroliers du Valenciennois (EPV) est classé Seveso. Et un récent arrêté préfectoral interdit tout rassemblement ou manifestation à proximité d'un tel site. Le parcours de Paris-Roubaix, qui passe par le CD 40 et le lieu-dit de la Croix-Sainte-Marie, est donc visé[1]. Ce CD 40 est un passage important, car il permet de relier le secteur pavé de Monchaux-sur-Ecaillon à la Trouée d'Arenberg (encore elle !). 
Le parcours actuelle de Paris-Roubaix est de 257,5 km. Mais une règle de l'UCI fixe une limite à 260 km. L'organisateur de la course, s'il veut contourner le site de Haulchin, risque fort de se retrouver au-delà de cette limite. 
Interrogé par la Voix du Nord, le sous-préfet de Valenciennes a néanmoins indiqué qu'un changement de parcours n'était pas nécessaire. D'après lui, l'arrêté préfectoral interdit le rassemblement de public, mais pas le passage des véhicules et des coureurs. Cela pourrait néanmoins signifier qu'il n'y aura pas de spectateurs à cette endroit. 

Enfin, une bonne nouvelle : le secteur pavé de Mons-en-Pévèle est en cours de rénovation. Moins connu que la Trouée d'Arenberg ou le Carrefour de l'Arbre, ce secteur est pourtant l'un des plus important de la course, de part sa difficulté (classé 5 étoiles, c’est-à-dire au plus haut degré de difficulté), sa longueur (3km) et sa situation dans la course (50km de l'arrivée). 

Les Favoris

On est désormais rassuré sur la présence d'Arenberg. Mais il y un autre monument de Paris-Roubaix qui risque d'être absent de la course cette année : Frédéric Guesdon, dernier vainqueur français de « l'enfer du Nord », et victime d'une fracture de la hanche en Australie, mi-janvier. Doté d'une volonté de champion, le coureur français va tout donner pour être de retour sur Paris-Roubaix, avec la ferme intention d'y jouer la gagne. Ensuite, il pourra raccrocher son vélo.